Répondre
Sacha
Rang 15

Avatar de Sacha

BTS Aéronautique
Professionnel

Remerciements : 1146
Post Posté le 16/06/2008 à 16:41:54    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Nous vous proposons ici des pistes de correction pour le sujet de Philosophie 2008 du baccalauréat filière L. Des gens chez nous se sont occupés de rédiger une proposition de corrigé pour l'épreuve de philo, à vous de la faire évoluer en apportant votre pierre au travail Clin doeil
Je trouve par ailleurs que les sujets L de cette année étaient relativement difficiles. Votre avis sera d'autant plus apprécié !

1er SUJET
La perception peut elle s'éduquer


Analyse du sujet :
La perception peut elle s’éduquer
Un sujet difficile à prendre avec précautions !
Il met en relation la thématique de l’éducation et celle de notre perception et libre arbitre.
Il s’agit ici de montrer que notre perception n’est pas uniquement ce que l’on voit, mais comment on interprète cette perception en fonction de nos antécédents familiaux, communautaires, moraux, culturels.

Pistes et problématiques :
On pourra traiter de la façon dont un individu acquiert sa perception. Une partie lui est dictée et éduquée dès son plus jeune âge. Cette perception lui est transmise et influe sa vision du monde. Les choses perçues sont accompagnées de valeurs morales et culturelles transmises par l’éducation et le milieu.


2ème SUJET
Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible?


Analyse du sujet :
Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible?
Un sujet pas spécialement destiné à des L n’ayant pas suivi d’enseignement en biologie.
L’objectif est de mettre en corrélation la connaissance scientifique que l’on a des êtres vivants, et l’ignorance que l’on a de leurs pensées et réactions. Même si génétiquement deux être sont similaires à la façon de jumeaux ou de clones, ils adoptent généralement des caractères différents, créant une zone d’ombre sur une connaissance scientifique absolue du vivant.

Pistes et problématiques :
Décortiquer le sujet et définir les termes : le vivant et la connaissance scientifique.
Il s’agira ensuite de confronter le vivant à la connaissance scientifique, et de mettre en avant les critères pour lesquels la science n’est pas capable de prédire le comportement.


3ème SUJET
Texte de Sartre, Cahiers pour une morale


Analyse du texte :
La notion abordée dans ce texte est la liberté. Le sujet le plus facile pour cette section, un texte linéaire mais sur lequel il faut s’attarder pour bien décortiquer les propos de Sartre.

Pistes et analyse :
Sartre met en avant le fait que la liberté n’est pas un concept mais une réalité, et qu’il faut l’éprouver. On est toujours libre de choisir, et ne pas choisir c’est choisir de ne pas choisir. Pour qu’une décision liée à une action soit prise en toute liberté, elle doit se dédouaner du résultat de l’action, positif ou négatif.
Le texte se divise en deux parties majeures. La première phrase, ligne 1 à 7, met l’accent sur le hasard qui contribue à la réalisation de nos objectifs de vie. La réussite de mes entreprises n’est pas uniquement le fait de ma volonté. La deuxième et dernière partie nuance la première, car même si certains facteurs ne peuvent être prévus, ils peuvent être anticipés et l’homme doit être capable de faire avec. Ainsi, si l’homme est capable d’utiliser et d’anticiper ces évènements dont il n’a pas le contrôle, il augmentera ses chances de réussite, bien qu’étant simultanément acteur et spectateur de ses décisions et actions.
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Chloe B.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 1
Post Posté le 16/06/2008 à 18:07:13    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Pas d'accord pour le sujet sur la liberté.

Pour moi, Sartre insiste sur la probabilité de la liberté (en italique) : la réalisation d'un projet reste dans le domaine du probable et donc la liberté a des limites car il y a des facteurs "extérieurs", hasardeux, malgré le fait que l'on ait choisi de réaliser le projet.

I. Sartre

1° Projet doit être calculé pr être porté à terme mais des choses que l'on ne contrôle pas.
2° Pas tjs possible de surmonter les difficultés car facteurs ne dépendent pas de nous (comme météo) donc liberté ? limitée !
3° Réaliser projet = libre choix + obstacles. EX. Tireur.
4° Thèse : liberté probable car action réside dans le choix de l'homme mais des facteurs du hasard rendent réalisation du projet incertaine voire impossible.

II. Rien ne doit arriver par hasard, l'homme doit assurer sa liberté.

1° ruse, opportunisme pour arriver à ses fins : Machiavel. Choix = liberté.
2° se connaître soi même et son entourage, son monde pr choisir librement et avec certitude.
3° doute/septicisme/Descartes

III. Projet peut échouer mais liberté qd même car choix.

1° facteurs qui ne dépendent pas de moi ok, mais pquoi pas liberté ? SI LIBERTE
2° erreur conduit à l'échec mais échec est humain, échec fait de ns des hommes non libres ? NON
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Sacha
Rang 15

Avatar de Sacha

BTS Aéronautique
Professionnel

Remerciements : 1146
Post Posté le 16/06/2008 à 18:46:42    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Merci Chloé pour ce complément !
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Marion D.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 16/06/2008 à 21:08:25    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
c'est bien maintenant je suis quasiement sure de m'etre plantée !! mdrrr
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Chloe B.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 1
Post Posté le 16/06/2008 à 21:10:47    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Qu'en pensez vous, administrateur ?
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Juliette M.
Rang 1









Remerciements : 0
Post Posté le 16/06/2008 à 21:44:15    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
c'est completement hors sujet si on dit que les conditions extérieures (l'extérioritéClin doeil permettent au moi de se réaliser,ainsi qu'il transforme sa condition en situation ? Le moi effectuerait une synthèse d'interiorité et d'extériorité... il ne deviendrait qu'en se confrontant à l'extériorité....
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Sacha
Rang 15

Avatar de Sacha

BTS Aéronautique
Professionnel

Remerciements : 1146
Post Posté le 16/06/2008 à 22:52:59    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Message de Chloe B.
Qu'en pensez vous, administrateur ?


Personnellement, j'aurais vu une découpement en deux parties.
La 1ere, c'est Sartre qui explique que la liberté d'agir n'est liberté que s'il existe une possibilité d'échec indépendante de notre volonté.
La 2eme, donne un exemple d'une liberté toute simple, celle de vivre. Et sa liberté de vivre n'existe que parce qu'un évènement hors de sa volonté vient apporter un facteur hors de la volonté de Sartre, le tireur. Tireur dont l'entreprise est également soumise à un evenement hors de sa volonté, le rayon de soleil qui lui fait rater son tir. L'entreprise de Sartre est menée à bien, et celle du tireur ne l'est pas, malgré qu'ils aient tous les deux pris toutes les précautions pour mener à bien leurs décisions respectives. Ils sont tous les deux acteurs et spectateurs, tous les deux ignorant de ce qu'il peut se passer, et plein de la certitude qu'ils ont anticiper le probable.

Ces éléments ne sont que des pistes, et l'important dans ce sujet était de bien comprendre ce que Sartre cherche à exprimer. Un classique par ailleurs de la pensée de Sartre, sur la liberté et l'imprévu.
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Charlene S.
Rang 2






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 1
Post Posté le 17/06/2008 à 17:37:17    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Je pense m^'être completement planté en effet j'ai un axe sur le vitalisme et un sur le mécanisme et j'ai pas fait la dimension morale
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Chloe B.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 1
Post Posté le 17/06/2008 à 18:01:43    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
OK pour le texte mais pour moi découper en deux ça aurait fait deux gros blocs donc préférence pour le re-découpage =)
Et pour les axes II et III ? C'est pas trop nul ? Parce que j'ai l'impression d'avoir raté la philo lol. Heureusement qu'il y a l'histoire, les langues et les lettres ! Mais ouf ! Plus de philo !
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Lyra L.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 17/06/2008 à 18:34:56    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Pff j'ai vraiment galérer pour cette philosophie...
je crois que je dépasserai pas le 12...je n'ai cité aucun philosophe et une fois l'opinion commune...

J'ai pris le texte de Sartre, voici mon travail, n'hésitez pas à donner votre avis :

thème : liberté, réussite, volonté

problématique : la liberté de réussite dépend elle de notre volonté ? (je sais c'est assez nul)

thèse de Sartre : Toute entreprise humaone réussit par hasard et en même temps réussit par l'initiative humaine = Il y a ce qui dépend de moi et ce qui ne dépend pas de moi.

Enjeux, plan, questions soulevées :
Toute réussite ne dépend elle que de moi ? Puis-je surmonter tous les obstacles ?

I. Toute réussite ne dépend-elle que de moi ?


La réussite n'est pas une conséquence d'une décision. Ce n'est pas parce que je décide de réussir quelque chose que j'y parviendrai. Je peux échouer dans une entreprise car il y a toujours des raisons indépendantes de moi et sur lequel je n'ai pas toujours d'influence.
Ex : Le bac, je peux échouer car le prof à traiter rapidement les sujets en cours.
Sartre réfute l'opinion commune qui considère que : Quand on veut, on peut...

La liberté réside dans cette incapacité à tout réussir. La liberté c'est quand ma décision peut tout aussi bien réussir que non. La liberté consiste à chercher des moyens pour me confronter et surmonter les difficultés. Pour que la liberté demeure il faut que la réussite ne soit jamais 100% sure.
Ex : ma liberté est de me renseigner sur les sujets que le prof à mal abordé en cours...

II. Puis-je surmonter tous les obstacles ?

Pour qu'une action soi possible il faut 2 conditions : 1/ la décision de réussir et la mise en place de moyens vers ce but. 2/ Les moyens mis en place me permettent de surmonter tous les obstacles.

Intervient alors le hasard. Soit j'ai de la chance, et je peux surmonter tous les obstacles car ils sont à ma portée si je mets en place les moyens pour ( ce que Sartre nomme l'initiative humaine), soit je n'ai pas de chance, les obstacles sont trop élevé pour moi et j'aurai beau faire je ne pourrais pas les surmonter et mon entreprise échouera.

Ex : Un enfant veut marcher sur l'eau. Il en a la volonté. Cependant malgré toute sa volonté, il ne pourra pas y parvenir il est confronté à une difficulté externe à lui : son déterminisme naturel. L'homme ne peut pas marcher sur l'eau. Les moyens qu'il mettra en oeuvre n'y changeront rien...sauf si on trouve une technique pour le faire...(OUVERTURE)

Analyse de l'exemple de Sartre : Le tireur est confronté à un obstacle sur lequel il n'a aucune prise : le soleil. Un autre que lui, au même moment n'aurait pas plus réussit. Ce n'est pas l'homme qui est en cause ici, ni sa volonté seulement l'obstacle est trop élevé. Par ailleurs Sartre a aussi développé ses propres moyens de protection, c'est pour ça que e tireur était face au soleil.
La Nature et Autrui m'empêche parfois de réussir malgré ma volonté.

III. La fin du texte ( c'est ce que j'ai le moins compris)

La probabilité = la réussite est possible par probabilité. C'est à dire que je pari sur quelque chose et avec les moyens que je mets en place, j'ai plus ou moins de chance de réussir.
La liberté est entre l'ignorance et la cartitude, elle dépend de la probabilité. Si je connais les obstacles et qu'ils sont techniquement surmontables, j'ai plus de chance de réussir que si je ne les connais pas et surtout qu'ils dépendent trop du hasard que je ne maîtrise pas.

Conclusion : ma réussite ne dépend pas totalement de ma volonté. ma volonté seule ne me suffit pas a être libre. Cependant la liberté c'est savoir faire des choix. Tant que je fais des choix, même si je ne réussit pas toute entreprise, je suis libre. La liberté n'exige pas la réussite, il faut savoir accepté l'erreur.

Je crois que sur la fin je suis vraiment partie à côté...seulement le mot liberté dans le texte de Sartre m'a vraiment fait douté et posé problème...

Comme dit Chloe, heureusement qu'il y a le reste (pour moi surtout Histoire-Géo et la littérature...)
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Tamar A.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 17/06/2008 à 20:17:48    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
J'ai pris l'étude de doc :'(

Puis, en rentrant j'ai regardé sur quoi étaient tombé les ES... J'ai pleuré tellement j'avais "les nerfs"

Les désire est-il souffrance ?

1. PLaton
cours + La lettre à ménécée

désire fait soufrir... manque entraine désire patati , parler de Prouste et Albertine

2. Spinoza
cours

Désire puis plaisir pas ennui

3. Sponville
étude personnelle
" le bonheur déséspérement" arrêter d'espérer

Je veux mon bac, j'espère l'avoir, je ferais tout pour l'avoir, si j'espère c'est que je ne sais pas, je ne sais pas si je vais l'avoir, ce n'est pas une certitude... patata

Bon, bref, dégoutée, j'aurais bien sortie 3 pages par partie.
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Lyra L.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 17/06/2008 à 20:18:53    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
C'est clair, les ES ont vraiment eu du bol...tu as mis quoi pour l'étude du texte ?
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Audrey N.
Rang 1









Remerciements : 0
Post Posté le 17/06/2008 à 20:32:42    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
alors moi aussi j'ai pris le texte abusé je l'ai lu au moins une vingtaine de fois avant de comprendre et je sais meme pas si se que j'ai compri est juste.... pour mois les themes fondamentales sont la liberté et la possibilité , ensuite la problematique les hommes peuvent ils attiendre la liberté ? et le hazard y joue t il un role ? et ma these malgres les difficulté exterieures il est probable que l'homma atteigne la liberté dans la Polis ( dans l' Etat). ensuite ya quelques expressions comme " invention humaine " qui est pour moi les lois et " entreprise humaine" qui est l'Etat la ciTé que l'homme a construit de lui meme, sa liberté est menacée par des causes extieure ensuite justement le hazard joue un role avec l'ex du tireur cela montre bien ke c'est une liberté limité est ce ke vous pensez ke c peut etre bon ce ke g marké ?
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Morgane M.
Rang 2

Avatar de Morgane M.

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 11:44:33    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
La philosophie c'est vraiment complexe, j'ai pas pris le sujet le plus facil : la perception peut elle s'éduquer ? mais c'est celui qui m'a inspiré le plus !
Mon plan s'est résumé à thèse/ antithèse et j'ai fait ma synthèse dans ma conclusion parce que même en 4 heures j'avais pas le temps de faire une troisième partie
jai expliqué en premier temps que la perception est le fait de distinguer les choses, d'ancrer dans notre conscience un acte ou un objet propre du fait de percevoir et que c'est aussi ancrer en soi toute idée de pensée face à la réalité. Que pour s'éduquer la présence d'autrui est souvent indispensable et que l'éducation permet d'apprendre des choses essentielles à la vie, du monde qui nous entoure , parfois même s'astreindre à certaines morales de bonnes conduites qui nous dictent un comportement a adopter, par rapport au bien et au mal.
Premier argument, oui, la perception peut s'éduquer car l'éducation permet d'apprendre les choses essentielles de la vie, du monde qui nous entoure, il faut pour s'éduquer savoir adopter un sens critique et être ouvert à toute information extérieur et toute connaissance. Que le fait de s'éduquer au sens philosophique se rapproche d'une décisions consciente ou non, à adopter un esprit rationnel face à nos actes et nos pensées pour pouvoir ainsi percevoir dans informations sans les nier. Que l'éducation demande parfois un travail aliéné mais que s'éduquer permet en outre de percevoir les choses plus clairement et ainsi de comprendre les choses sous un autre angle
BLABLABLA
Deuxième argument, non la perception dans un sens ne peut pas réellement s'éduquer parce que le fait de percevoir, ramène à se percevoir d'abord soi même et donc cela demande à notre pensée de pouvoir nous distinguer par rapport à autrui. L'éducation ne permet pas la perception de notre intérieur, de ce que l'on est vraiment ou ce que l'on a envie d'être donc l'éducation n'apporte pas de réponse réelle et personnel par rapport à notre intérieur puisque nous seuls, uniques, pouvons interpréter selon notre propre pensée, personne n'est capable de pouvoir penser à notre place , la perception est tout d'abord la faculté par soi même et sa propre propre pensée et donc nous sommes les seuls à pouvoir caractériser ce que l'on voit réellement car chaque être perçoit différament les choses que nous même nous voyons
BLABLABLA
enfin, conclusion, synthèse, oui et non.

Jcrois que c'est nul ske j'ai fait ! ça me stress
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Romain G.
Rang 1

Avatar de Romain G.

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 15:50:15    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
hé ben merci pour ce corrigé très détaillé qui m'ammène à DETESTER Sartre !!
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Morgane M.
Rang 2

Avatar de Morgane M.

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 15:55:00    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Sarte je l'aime pas, donc son texte j'ai pas voulu tenter le coup, j'ai preferé expliquer par mes propres mots avec quelques "micro citations" et un bon ou mauvais gros devoir de 8 pages!
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Elodie B.0
Rang 2






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 16:23:48    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Le texte m'a semblé super dur ! J'aurais pas su trouvé tout ça!
J'ai pris "Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible?"

I- Le pouvoir de la science

A) Les sciences expérimentales

-progrés scientifique
- Observation et expérimentation
- leur développement

B) L'apparition des sciences humaines

- Freud et la psychanalyse
- Le développement de ces sciences
- Leur but et des exemples

II- Les limites de la science

A- Le probléme éthique de l'expérimentation

- Les horreurs pratiquées lors de la seconde guerre mondial
- être payé pour tester de nouveaux médicaments
- les tests sur les animaux et le développement des mouvements de protection: hasard ou anticipation?

B- Un résultat probant des sciences humaines?

- Vouloir connaître l'esprit ou essayer de le contrôler
- Beaucoup de choses restent inexpliquables ex: la conscience : où la situer? consistance ect...
- aucune explication sur les comportements humains + lien avec Adam et Eva pour expliquer le mal
- aucune objectivité puisque c'est l'homme qui observe l'homme. Pas le recul nécessaire.

Donc en gros on peut scientifiquement connaître le corps, la biologie... Mais l'esprit et l'essence de l'homme échappent à toute objectivité et rationnalité scientifique.

Je sais pas du tout quoi en penser. Jsuis pas mécontente de moi mais bon la philo ... Puis les sciences arg! lol J'ai vu des corrigés qui parlaient de ça un peu, d'autres pas du tout ...
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Morgane M.
Rang 2

Avatar de Morgane M.

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 18:08:26    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
ils nous donnent des devoirs sur la science alors qu'on est en L !
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Alexis T.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 18:27:59    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Message de Morgane M.
ils nous donnent des devoirs sur la science alors qu'on est en L !


Tout à fait d'accord avec toi.

Nous avons eu certainement plus de chance que vous. Voici nos sujets :

1er sujet

L'autorité politique se fonde-t-elle sur une compétence?

2e sujet

L'art est-il un langage?

et le 3e sujet était un texte de Kant, mais je ne me souviens plus très bien la thèse soutenue.
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Morgane M.
Rang 2

Avatar de Morgane M.

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 18:57:51    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
ouaw jaurais bien voulu avoir "l'art est il un langage " trop bien y a pleins de choses à dire ! tant pis , j'espere que ma dissert sera digne d'un 10 !
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Elodie B.0
Rang 2






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 19:25:32    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
roh ouiii "L'art est-il un langage" c'est génial ça !!! j'aurais aimé!
Foutre la science en L jtrouve ca plutot balaise lol!
J'ai posté mon plan plus haut, j'aimerais bien avoir quelques avis svp parce que je stress :s merci d'avance ^^

Alexis T. Tu as choisi quoi ?
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Marion S.
Rang 1






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 19:33:55    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Comme d'hab', je prends les sujets que personne ne prend!mdr
Moi j'ai pris la perception... Impossible de comprendre le texte et la science beurk! On est en L, jss bien d'accord!
Moi j'ai joué sur le "peut'on" et ses différents sens. J'ai donc parlé du vb pouvoir comme possiblité, capacité ps moralité ce qui me donne ce plan :

I/ Est-il possible d'éduquer la perception?
J'ai demontré que oui pcq ça relevait de la conscience réfléchie qui etait elle-meme éduquée

II/ Est-on capables de l'éduquer?
Oui aussi car dépend de la religion, de la culture,etc. La preception est différente selon l'éducation des parents et l'on change en grandissant. On ne voit pas les choses de la mm façon. On peut aisni developper ses sens : goût (pour les oenologues), ouie (musiciens),etc.

III/Est-ce moral de l'éduquer?
Oui, ça devrait être un devoir pr bien penser le bien et le mal...

Vs pensez que ça vaut la moyenne?...
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Laura
Rang 1

Avatar de Laura

Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 19:41:00    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
slt tout le monde !!! c'est horrible j'ai limpression de m'être planté en philo. J'ai dis que la liberté était utilisée comme un moyen pour se détourner des difficultées !!! Vous croyez que je suis vraiment foutu ?
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Elodie B.0
Rang 2






Baccalauréat S (Scientifique)


Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 19:43:09    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
Ah Marion S. je trouve ça très malin d'avoir joué sur les sens du "peut-on"! Dans un bouquin d'entrainement yavait un sujet avec "peut-on" justement et ils mettaient de faire ça! donc jpense que c'est un bon point surtout si ton développement tient la route. Tu as parlé de la conscience réfléchie et des sens j'pense que ça c'était incontournable.
Puis ta troisième partie est originale mais c'est pas une mauvaise idée. Tu as illustré avec des auteurs? Moi jpense oui que ca peut valoir la moyenne, après bien sur faut voir la qualité de l'argumentation mais les idées me semblent bonnes
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Caroline L.
Rang 1

Avatar de Caroline L.




Remerciements : 0
Post Posté le 18/06/2008 à 19:46:36    Sujet du message : Philosophie - 2008 - Baccalauréat (filières générales) - Littéraire
coucou à tous!!
en philo j'ai pris le sujet 2 et j'espere ici recueillir vos impressions :

-dans une premiere partie j'ai parlé de ce qui faisait que l'homme veut la connaissance scientifique, aussi ai-fais une sorte d'historique: qu'est -ce qu'etait l'homme par exemple sans la science au moyen age...ce qu'elle a apporté a partir du siecle des lumieres et du coup ce qu'il en est aujourd'ui.

-dans une deuxieme partie je me suis demandée qu'est ce que c'est que connaitre veritablement par la science: grace a bachelard j'ai parlé de l'esprit scientifique , des qualités etc puis ensuite j'ai embreyé sur la question du paradoxe de la connaissance scientifique du vivant: pourquoi si souvent le vivant s'analyse, s'etudie t-il sur des sujets MORTS?(avec tout ce qui va avec bien entendu)

-enfin dans une troisiemme partie j'ai parlé des obstacles a la connaissance scientifique du vivant; a savoir l'ehtique (genetique etc) puis les obstacles mm du vivant, de la vie, la question du créateur finalmt a laquelle la science ne peut pas repondre aujourd'hui..

voila Sourire donnez moi vos precieuses impressions et bonne continuation
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Répondre

Les autres sujets

Les sujets associés